Accueil Non classé Ligue 1 : Marseille-Lyon, provoquer nest pas jouer

Ligue 1 : Marseille-Lyon, provoquer nest pas jouer

0
0
35

« On a beaucoup parle cette semaine et au final on sest fait Les Lyonnais chambrent beaucoup mais le combat cest sur le terrain quon aurait dû le » Le sage capitaine marseillais Steve Mandanda a livre la morale du choc OMOL un choc qui avait commence bien avant son coup denvoi « Pardonnezmoi dêtre vulgaire mais on veut les exploser leur quon est chez nous et quon y fait la loi » avait declare son coequipier Zambo Anguissa a La Provence la veille&

Battu sur le fil au StadeVelodrome par lOlympique de sest immediatement vu ses intentions belliqueuses les Lyonnais euxmêmes ne manquant pas lcamion de les surligner retrospectivement Il faut toujours « respecter ladversaire » En dautres termes il ne faut jamais sexposer a les adversaires victorieux dire : « Ils nous ont manque de respect »

« Tous les gens du staff ont fait lunion sacree pour aux joueurs quils meritaient mieux que ce quon avait dit deux Quelques declarations des Marseillais avant le match ont aide a faire en sorte quon ait en<a href="http://informatique.pliggfra.com/1/annonces/4_multim-amp-eacute-dia/22_informatique/49353_dell-optiplex-755-dual-core-2ghz-2g-80g-ecran-17-amp-quot-.html »>core plus envie de les battre » a commente le president JeanMichel Aulas en zone mixte ravi de laubaine

Vieilles ficelles grosses ficelles mais bonnes ficelles Aucun entraîneur ne va de surmotiver ses joueurs en leur mettant sous le nez des declarations vexantes de ladversaire Soit que ce dernier se soit reellement aventure dans les provocations soit que ses propos eussent ete quelque peu tronques voire habilement reformules En tout cas les voila affiches dans le vestiaire avec une efficacite plus grande que lemolliente philosophie de motivation habituellement inscrite sur ces murs

Toute provocation prend le risque de sa punition tout comme les « Ole !

Ole ! » des spectateurs ou les grigris des joueurs virtuoses augmentent la probabilite dun taquet a la cheville Sur le terrain les provocateurs gagnent souvent : cest la reaction du provoque qui va vue et sanctionnee  le accorde une prime a la malice (ou au vice) En dehors du terrain lexercice est plus delicat

Defies avant la rencontre les Lyonnais lont achevee en defiant les Marseillais defaits certains comme le defenseur Adil Rami tombant dans le panneau « A la fin du match on se trompe de combat » a en<a href="http://informatique.pliggfra.com/1/annonces/4_multim-amp-eacute-dia/22_informatique/49353_dell-optiplex-755-dual-core-2ghz-2g-80g-ecran-17-amp-quot-.html »>core constate Mandanda Ne restait plus a Rudi Garcia lentraîneur local qua a un autre ressort ecule : la critique (a tort) des decisions arbitrales

Reglement a credit

Le retour du bâton que lon a tendu est toujours brutal en pareil cas et quelques exemples sont restes celebres En 2006 a la veille dun huitieme de finale de Coupe du le quotidien sportif Marca avait titre : « Envoyons Zidane a la retraite » Le soir Zidane envoyait l en vacances Et a limage de Lionel Messi brandissant son maillot a SantiagoBernabeu ou de Nabil Fekir limitant a GeoffroyGuichard le meilleur moment pour une provocation cest quand la victoire est acquise

A lepoque des PSGOM les plus sulfureux les Parisiens avaient parfois tendu la joue en se mettant sur un terrain où leurs rivaux etaient superieurs Ce sont ces « matchs dhommes » des annees 1990 quAdil Rami a recemment declare En cause sur deux des trois buts lyonnais implique dans la bagarre finale et e a une longue suspension le defenseur peut dautres regrets ce matin

Il est toutefois difficile de la pierre aux perdants de ce jeu qui sont avant tout victimes du s<a href="http://informatique.pliggfra.com/1/annonces/4_multim-amp-eacute-dia/22_informatique/49353_dell-optiplex-755-dual-core-2ghz-2g-80g-ecran-17-amp-quot-.html »>core Car sils remportent une victoire preparee en roulant des mecaniques lopinion generale considerera quils ont su la rencontre comme il le fallait Le tout est de le bon dosage afin que les avertissements ne passent pas pour des rodomontades lassurance pour de larrogance  laquelle retire tout droit a la faute Et de les actes en conformite avec les paroles Commises dans le jeu les erreurs techniques « se paient cash » ; commises en dehors les erreurs de communication se reglent a credit avec interêts

Mais cest justement a cause de cette differee propre au football que lon na jamais vraiment le dernier mot En brandissant son maillot au nez des vaincus le defenseur lyonnais Marcelo a certes declenche des echauffourees qui ont jete un peu plus de sel sur les plaies des Olympiens den face Mais il a aussi remis une piece dans le jukebox « Les Lyonnais nous ont manque de respect (&) Il ne faut pas se comme ça ils le paieront » a prevenu Florian Thauvin

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par ancienness
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

ÉTATS-UNIS ? Tous fauchés et tatoués

La chaîne Tattoo Nation, par exemple, a annoncé récemment que, malgré la hausse des prix, …